Vivre avec son temps…

22/08/2013 -

Chères consœurs, chers confrères,
 

Par de nombreux aspects qui touchent directement les entreprises et se trouvent ainsi au cœur de notre exercice professionnel, l’économie prend une dimension régionale de plus en plus prégnante, tout en sachant que chaque négociation institutionnelle ajoute du blé à moudre au moulin régional. Tendance lourde et inéluctable, cette évolution régionaliste contraint les entreprises à évoluer dans un cadre législatif complexe et changeant, ce qui se traduit par un besoin de conseils pertinents et actualisés, tant en ce qui concerne l’analyse des textes que des procédures à respecter.

Au moment où la mise en vigueur de la sixième réforme institutionnelle qui, comme chacun le sait, va renforcer considérablement l’autonomie des entités fédérées se profile à l’horizon, la réalité politique du pays doit plus que jamais être prise en considération par notre profession.

Une dimension régionale qu’il convient d’appréhender dans plusieurs dimensions, tant en termes d’opportunités que de contraintes nouvelles : relations avec les décideurs politiques et les administrations, formation, accréditation (en qualité d’expert) et visibilité de la profession.

Parmi d’autres, deux exemples concrets nous donnent l’occasion de souligner tout à la fois l’importance d’un excellent positionnement au terme d’une démarche de concertation bien comprise.

En Région flamande, au terme de discussions constructives qui doivent encore être finalisées, l’intervention de l’expert-comptable dans le cadre du dispositif Kmo-portefeuille est en passe d’être partiellement financée par les autorités régionales flamandes.

De même, en Région wallonne, un premier contact a été noué avec le cabinet Marcourt, avec sur la table des négociations la question de l’accréditation générale des experts- comptables auprès de la Région wallonne.

Bien entendu, nous entendons assurer dans ces deux dossiers des formations adéquates qualifiantes. Il faut se donner les moyens de ses ambitions : dans certains domaines, il est normal que les membres connaissent bien la législation et maîtrisent les outils nécessaires.    
                                        
À l’aune notamment des travaux des groupes de réflexion qui seront mis en place au sein de l’Institut, nous aurons régulièrement l’occasion de revenir sur cette nouvelle dimension de notre exercice professionnel, à l’évidence, de première importance.

Salutations confraternelles,


                                  Bart Van Coile                                                                       Benoît Vanderstichelen
                                  Vice-président                                                                       Président

 

Thématiques:
Mots-clés: