Les entreprises belges de plus en plus touchées par les escroqueries au paiement !

11/06/2015 - IEC

Mieux vaut prévenir que guérir ! 

Frappé au coin du bon sens, ce proverbe prend une saveur particulière en matière de paiement dans le monde d’aujourd’hui où les procédures et les documents sont largement dématérialisés.

Usurpation d’identité, interception de documents et notamment les factures et recours aux logiciels malveillants, entre autres, la palette des techniques usitées pour réaliser une escroquerie au paiement est assurément fort large. Avec, à la clé, des conséquences multiples dont la dégradation rapide de la stabilité financière de l’entreprise n’est pas la moins dramatique. Qui plus est, s’il tombe sous le sens que la vigilance est la règle d’or, force est également de constater que les technologies évoluent et qu’elle emporte ainsi une adaptation constante au changement.

Une position stratégique

Dans ce contexte à haut risque, les professions économiques sont en première ligne pour agir au mieux et prémunir leurs clients, les entreprises contre de tels actes frauduleux.
En agissant au quotidien d’une double façon, afin de réduire les paiements indus :

  • Sensibiliser en priorité les collaborateurs chargés d’introduire ou de signer les ordres de paiement afin qu’ils détectent, en faisant preuve d’une vigilance accrue, à temps les clignotants.
  • Veiller à la stricte mise en place de procédures, comme la vérification et l’approbation des factures et le strict respect des pouvoirs de signature et de paiement.

Une vaste campagne de sensibilisation

Dans cette perspective, une démarche commune des trois professions économiques, avec Felbelfin, la FEB, l’Unizo, l’UCM et la police judiciaire de Bruxelles s’est aujourd’hui concrétisée par l’édition d’une brochure pratique « Les entreprises, victimes d’escroqueries au paiement : comment s’en prémunir ? »

Nous en conseillons vivement la lecture attentive ! Pour chaque grande catégorie de fraude au paiement (usurpation d’identité, interception de documents et utilisation de « malware »), vous trouverez une description du processus opérationnel et les principaux clignotants à prendre en considération. Mais surtout des conseils pratiques pour prévenir ces escroqueries et les procédures de suivi si elles sont malgré tout intervenues. Un document de travail, de toute évidence !  

 

Thématiques: Profession > L'Institut;Profession > Autres professions économiques;Profession > Autres instituts ou fédérations
Mots-clés: