Dès 2018, le Panama participera à l’échange d'informations dans le cadre de la lutte contre la fraude fiscale

30/03/2017 - IEC

Dès 2018, le Panama participera à l’échange d'informations dans le cadre de la lutte contre la fraude fiscale
La vice-présidente du Panama, Isabel de Saint Malo, a annoncé, à l’occasion d'une visite dans les bureaux de l’Union européenne à Bruxelles, que son pays participerait, dès 2018, à l’échange d'informations dans le cadre de la lutte contre la fraude fiscale internationale.

Ce faisant, le pays d’Amérique centrale exécute la convention OCDE qu’il a signée en même temps que 104 autres pays, dont la Belgique, en octobre 2016. À l’époque, le Panama avait fait l’objet de pressions pour signer cette convention.

Dans le même temps, la vice-présidence a également déclaré que son pays allait introduire une nouvelle évaluation auprès de l’OCDE visant à attester que des progrès ont été réalisés. « Le Panama respecte les normes internationales les plus élevées en matière de transparence fiscale. Nous apprécierions que nos partenaires le reconnaissent », a déclaré la vice-présidente. Le pays veut notamment être supprimé de la liste française des pays non coopératifs. La France a en effet mis le Panama sur cette liste suite à la divulgation des Panama Papers. 

Source : Belga

Thématiques:
Mots-clés: