L’enquête sur les Panama Papers progresse difficilement

31/03/2017 - IEC

À ce jour, l’Inspection spéciale des impôts (ISI) n’a procédé à des enrôlements relatifs aux Panama Papers que pour un montant de 175 000 euros. Cela s’explique par un manque de collaboration des contribuables et par l’absence d’échange international d’informations avec les paradis fiscaux connus. Les enquêtes fiscales sont dès lors entravées, indique Francis Adyns, porte-parole du SPF Finances.

Plusieurs autres raisons expliquent également ce résultat. Ainsi, il est apparu que certaines personnes concernées étaient déjà citées dans d’autres enquêtes, tandis que d’autres avaient déjà rectifié leur situation. Enfin, l’ISI est confrontée à des problèmes tels que la prescription ou des pouvoirs d’enquête limités.

Source : Belga

Thématiques:
Mots-clés: