La Cellule de traitement des informations financières a reçu 140 déclarations de soupçon concernant des sociétés offshore secrètes

6/04/2017 - IEC

Dans une interview avec Knack publiée le mercredi 5 avril 2017, le président de la Cellule de traitement des informations financières (CTIF) Philippe de Koster a indiqué que son service a reçu environ 140 déclarations de soupçon renvoyant aux révélations mondiales sur des sociétés offshore secrètes.

Comme l’explique monsieur de Koster, « nous avons transmis une dizaine de dossiers aux parquets parce que les informations analysées contenaient des indices sérieux de blanchiment provenant de la fraude fiscale grave. Nous avons classé sans suite une trentaine de dossiers parce que nous n’y avons trouvé aucun indice de blanchiment ou parce que des autorités administratives ou judiciaires étaient déjà pleinement au courant des informations ».

Les 100 autres dossiers sont encore analysés à l’heure actuelle. Dans le cadre d’enquêtes financières approfondies, la CTIF a posé des questions supplémentaires, parfois à ses homologues étrangers. Comme le précise monsieur de Koster, la CTIF a pris environ 20 fois contact avec la Financial Intelligence Unit du Panama qui a à chaque fois répondu dans un délai raisonnable.

Source : Belga

Thématiques:
Mots-clés: