Le gouvernement Michel préfère une réforme progressive de l’impôt des sociétés

27/06/2017 - IEC

La réforme tant attendue de l'impôt des sociétés va bel et bien voir le jour. Ce sont les PME qui seraient les premières concernées par la réforme, comme l’indique L’Echo ce 27 juin 2017.

Charles Michel serait déjà en pourparlers avec ses vice-premiers ministres. L’intention du gouvernement est d’arriver d’ici la fin juillet à un accord sur le budget, la réforme de l’impôt des sociétés, une fiscalité équitable et une série de réformes du marché de l’emploi.

En ce moment, une proposition est sur la table pour réduire uniquement, dans une première phase, l’impôt des sociétés pour les PME, précieuses créatrices d’emplois. Le système sera ensuite élargi aux autres sociétés.

L’avantage d’une telle réforme, dont bénéficieront seulement les plus petites entreprises, est qu’elle est moins coûteuse. Pour les grandes entreprises, le taux de 33,99 % est provisoirement maintenu. Mais elles conserveraient les différentes possibilités de déduction. Grâce à ces diverses déductions – dont les intérêts notionnels –, les entreprises peuvent réduire leurs taux d’imposition de manière significative.

Sources : L’Echo et Belga

Thématiques:
Mots-clés: