L'utilisation du prêt win-win est en hausse

24/08/2017 - IEC

En quatre ans, le nombre de prêts win-win a augmenté de 44 %. C’est ce qui ressort des chiffres du parlementaire  CD&V Robrecht Bothuyne que Het Laatste Nieuws a pu consulter.

Prêt win-win

Avec un prêt win-win, les membres de la famille, les amis ou les connaissances peuvent prêter jusqu'à un maximum de 50 000 euros à un entrepreneur débutant. Ils obtiendront pour cela un crédit d'impôt de 2,5 %. Ce prêt comporte toutefois aussi un risque, car il est subordonné. En cas de faillite, le prêteur ne sera payé qu'après tous les autres créanciers. Si l'emprunteur ne peut pas rembourser, le prêteur peut recouvrer en outre à 30 % du montant d'un crédit via un impôt exceptionnel.

Depuis 2011, la même formule peut également être utilisée pour les PME qui souhaitent se développer. Le chiffre d'affaires annuel de l'entreprise ne peut dépasser 50 millions d'euros et la société doit compter moins de 250 salariés. Enfin, la société peut emprunter jusqu'à 200 000 euros auprès de différents prêteurs.

Les chiffres

Avec 2 127 demandes, 2016 était une année record, selon le parlementaire CD&V qui a publié les chiffres. Le montant total de prêt cette année a été plus élevé que jamais : 50,5 millions euros. En moyenne, 23 740 euros ont été empruntés.

Ces chiffres continueront probablement d’augmenter cette année, selon Robrecht Bothuyne. Ainsi, environ 2 400 prêts seraient conclus en 2017, pour un montant total de près de 58 millions euros.

Vous trouverez des informations détaillées sur le prêt win-win à l'adresse www.vlaio.be/measure/winwinlening.

En Wallonie aussi !

Appelé Prêt coup de pouce en Wallonie, vous trouverez toutes les informations concernant ce prêt sous ce lien.

Source : Belga

Thématiques:
Mots-clés: