Calendar
Title and navigation
Title and navigation
<mai 2019>
mai 2019
lmmjvsd
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
3456789

Regards sur l’expert-comptable

26/03/2014 - Pierre-François Coppens, service d'études de l'IEC

Il m’a toujours paru étrange que, dans notre société, le regard et le jugement portés sur l’expert-comptable ne soient pas suffisamment en phase avec l’importance de son rôle. Certes, une évolution se dessine peu à peu, mais elle est encore timide, quels que soient les efforts salutaires et constants de diverses instances professionnelles pour infléchir les choses.

Vous en doutez ? Imaginez que vous soyez invité à un cocktail dînatoire réunissant diverses professions libérales. De manière spontanée, vous attribuerez d’emblée plus de considération pour les convives notaires, avocats ou réviseurs que pour les convives experts-comptables. Celui qu’on nomme, parfois avec une pointe de condescendance, le « professionnel du chiffre » devrait au contraire être hissé au même rang que ses congénères et mérite bien plus de respect.

Il est vrai que l’éloquence de l’expert-comptable n’est pas son fort. Mais par-delà ce manque de verve, somme toute dérisoire, que d’expertises ! Le fond supplante très vite la forme. Rares sont les professions qui nécessitent d’allier tant de compétences, de maîtriser tant de matières différentes. Tout au long de sa journée, l’expert-comptable doit ainsi jongler avec la comptabilité générale ou analytique, la TVA, l’impôt des personnes physiques ou des sociétés, la procédure fiscale, la gestion d’entreprise, l’analyse financière, le droit social ou le droit des sociétés, pour ne citer que quelques domaines de compétences parmi tant d’autres.

Il lui faudra aussi une belle dose de psychologie et de diplomatie dans bien des cas. L’expert-comptable est le plus proche partenaire de l’entreprise, celui vers qui le dirigeant se tourne d’abord pour résoudre la plupart de ses difficultés internes. Il est en première ligne dans toutes les périodes de crise, dans la plupart des litiges ou dans les moments cruciaux d’une entreprise. Il se fait un devoir d’accompagner le dirigeant lors d’une restructuration, d’une transmission ou d’une liquidation d’entreprise, lors des discussions, quelquefois difficiles, avec le contrôleur fiscal, lors de négociations avec les banquiers ou les autorités publiques. 

Ayant souvent eu l’occasion de collaborer avec des experts-comptables, j’ai toujours été profondément admiratif de leur extrême polyvalence et de leur capacité à résoudre, simplement, sans tambour ni fracas, un nombre incalculable de questions que se posait le chef d’entreprise ou l’indépendant. Disponible à toute heure, il ne cherche pas la notoriété mais l’efficacité. Il est aussi celui dont les honoraires restent, par comparaison, très raisonnables. Oserais-je dire que dans bien des cas, il est l’ « ami de l’entreprise » ?

Mesdames et Messieurs les experts-comptables, soyez fiers de vous ! 

Thématiques: Profession > L'Institut
Mots-clés: